Un ami, un sportif, un grand Panathlonien nous a quitté en ce 8 novembre 2019. Philippe Jacquat est décédé à l’âge de 59 ans, à la suite d’un malaise cardiaque lors de son jogging hebdomadaire en forêt de Bouleyres, à Bulle. Cette forêt dans laquelle quelques années auparavant il était encore un des initiateurs du parcours du sport, projet du Panathlon Club Gruyère. Membre du club depuis ces débuts, il officiait comme caissier depuis plusieurs années. Sa fonction n’avait jamais été remise en question tellement il avait le plaisir d’en assumer la gestion financière. Il aimait même à se nommer « Picsou » lorsqu’il devait réclamer les cotisations du club. Philippe a également été le seul membre à avoir participer à tous les projets du Panathlon Club Gruyère depuis son origine.

Philippe a toujours été baigné dans le milieu sportif avec un père acteur responsable du Tour de Romandie. La réputation des Jacquat dans le milieu sportif n’a jamais été remis en question. Egalement grand sportif, Philippe avait participé à plusieurs compétition d’athlétisme. Il était également incollable sur les dates et les grands rendez-vous sportifs qu’il suivait avec beaucoup d’attention. Il était notamment responsable durant plusieurs années du départ de la mythique course Morat-Fribourg. Il n’avait pas voulu quitter son poste sans avoir trouvé la bonne personne qui pouvait le remplacer. Il a toujours œuvré pour les valeurs du sport et la tricherie était quelque chose pour lui d’inconcevable. Philippe est entrée dans le Panthéon du mérite sportif.

La métaphore du tricot utilisée par Véronique lors de son homélie en hommage à Philippe, dans laquelle elle nous expliquait ce qu’il avait construit durant plus de trente ans, nous fait vraiment penser que Philippe aimait tricoter. Dans les années 2000 il avait aussi démarré un nouvel ouvrage avec plusieurs amis sportifs (Sandro, Dany, Hubert, Gaby ……) pour constituer le Panathlon Club Gruyère. Durant presque 20 ans, il avait sans cesse œuvrer pour que toutes les mailles forment une œuvre complète. Aussi, contrairement à Véronique, nous ne pourrons jamais dire qu’une aiguille s’est cassée dans le fonctionnement du Panathlon. Pour garder toujours les mailles bien serrées sur l’ouvrage du Panathlon, le prix du Mérite sportif sera remis à notre membre Philippe, à titre posthume, pour tout son engagement dans le sport.